Entités

D'après le film égyptien des années 70; Mon père sur l'arbre Abi foq al-Shagara (My Father is on the Tree) du réalisateur Hussein Kamal avec le chanteur Abdel Halim Hafez.

Ce qui m'a interpellé dans ce film c'est l'extrême sensualité des personnages, l'immersion dans leur monde amoureux, le focus sur la relation homme-femme à travers leur amour naissant et l'image du monde arabe qu'il donne à voir. Le film résonne cruellement avec le monde arabe d'aujourd'hui où l'amour, la relation intime, sexuelle entre l'homme et la femme est nié.
Le film est porté par la voix d'Abdelhalim Hafez qui symbolisait alors le romantisme et était écouté par toute une génération dans le monde arabe dont mes parents.
Le propos de mon travail n'est pas de faire une comparaison entre l'idéal d'hier porté par un film et la réalité d'aujourd'hui. Ce que je perçois à travers ce film, c'est ce désir brulant, l'éveil de la sexualité, la découverte de l'autre, l'accès à l'âge adulte et à la maturité. Cela dépasse les frontières de l'Egypte et du monde arabe.